Fransa’ya açık mektup

LETTRE OUVERTE A LA FRANCE SUR LE PROJET DE LOI CONCERNANT LE DIT "GENOCIDE ARMENIEN"Bedri Baykam

Cette lettre ouverte ne s'adresse pas uniquement aux deputés francais qui vont voter le Jeudi 12 Octobre, l'un des projets de loi parmi les plus ridicules et les plus illogiques qui puissent exister. Elle s'adresse également aux diplomates et aux intellectuels Français, aussi bien qu' au peuple Français, bref, à la France entière.

Cette lettre est écrite par un artiste et écrivain Turc (www.bedribaykam.com) qui a étudié dans des écoles françaises depuis sa toute première enfance, qui s'est impregné de culture française tout au long de sa vie et qui a ouvert de maintes expositions en France en gardent une ligne de dialogue ouverte avec ce pays qu'il a tant aimé.

Avec votre histore munie de solides racines, votre Révolution de 1789 qui, vers la fin de la période d'illumination a donné naissanse aux fondements de la démocratie et des droits de l'homme dans les temp modernes, vos philosophes comme Voltaire, Rousseau, Sartre et Camus qui ont marqué aux cours des sicles l'histoire de l'évolution de la penseé humaine, vous avez influence aussi bien nous les turcs que tout autre nation. Le fondateur de notre Republique Mustafa Kemal Atatürk n'a jamais caché que son projet de révolution politique aussi bien que culturel s'est inspiré sur plusieurs points des apports de 1789.

Avec votre littérature vos philosophes, vos artistes, vos créateurs, vos visions et vos points de refléxions dynamiques qui tout en s'interrogeant sur le passé et l'avenir, continuent à changer la face du monde, vous etes une nation fiere qui merite de l'être. C'est pourquoi ce projet de loi qui reléve d'un esprit de moyen age et que vos allez voter ce jeudi-meme, nous attriste beaucoup plus que vous pouvez l'imaginer. Soyez certain que bien au dèla du fait que nous nous sentions accusés à tort, que les relations franco-turques risquent d'étre blessées d'une manierè trés grave, c'est la triste constatation de l'état auquel la France se soumet elle-même en se placant face à ce projet scandaleux. Nous sommes, au delà de cette tristesse, offensé et meme furieux pour le mal, la prejudice et la honte que vous vous appretez a donner à la France. Vous n'avez pas le droit de faire ce tort si injuste, ni a la democratie, ni aux relations profondes qui datent de longues siecles entre nos deux pays et ni la France, berceau des ideés les plus progressistes, pour le monde entier.

Oui, effectivement ce jeudi il y a le risque d'infliger une tache honteuse à toute une nation. Seulement je tiens à vous preciser que si ce crime est commis, la victime ne sera pas La Turquie, mais la France elle-même! Car vous devez bien le savoir que personne ne peut etre condamnée pour une accusation sur lequel il n'a pas été jugé et surtout sur lequel il n'a pas été autorisé à s'expliquer, à prendre sa defense. C'est l'une des toutes premierès lois universels de la justice aussi bien que de la démocratie, de la logique et des droits de l'homme. Mais malheureusement vous étes tellement aveuglés que vous arrivez même a faire abstraction de cette condition sine qua non de la justice sans laquelle on ne peut parler que de verdict fascistes ne pouvant exister que dans des pays et totalitaires. Avec ces comportements incompréhensibles qui vont également à l'encontre des systemes de reflexions dialectiques, vous pourriez devenir même un objet de farce en remontant d'Asterix la Gaulois jusqu'au General de Gaulle, en passant par Montesquieu!
La vérité c'est que, à cause de vos systemes de communications de votre presse malheureusement si anti-démocrates, depuis que vous avez rencontré ce sujet du "dit genocide arménien" vous avez persque toujours lu le même article, avec juste des auteurs differents et des textes similaires qui rodent inlassablement autour des memes arguments. On vous a toujours raconté que les turques avaient commis un génocide contre les armeniens, qu'ils avaient occupés Chypre à propos de rien (!) et que maintenant ils s'étaient mis à exterminer les kurdes a l'est du pays! Evidemment ça allait bien avec vos préjugés fondés sur les traces de Atilla le Hun ou de Cenghis Khan. Par contre votre presse n'a presque jamais accepté de publier et de rendre public l'envers de la médaille sur ces sujets, a savoir les réponses données par les intellectuels turques ou même etrangers. Alos vous vous etes pris a votre prope jeu: Comme vous ne publiez que les articles denoncant et offensant la Turquie, tout en censurant le reste, donc en fin de compte, toute accusation contre la Turquie est devenue directement credible et veridique, faute de contre-poids. Donc le champ restait libre pour ce viol des droits d'un peuple entier et pour le lavage de cerveau a sens unique des français. C'est intéréssant que les intellectuels francais, victimes directs de ce processus malhonnete, ne se sont jamais demandés comment se faisait-it que les turques ne repondaient jamais à ces grandes accusations. Un scepticisme sain et inevitable aurait du au moins naitre chez eux! Malheureusement cela n'a pas ete le cas. Ils ont tous accepté de facto que si'il n'y avait pas de reponse donnée, ça voulait dire tout simplement qu'il n'y avait pas de reponse a donner!

Meme dans ce cas, avec un peu de recul, et une connaissance des lignes principales de l'histoire, vous pouvez vous poser cette question:

Est-ce que l'emprie Ottoman qui en 1915 etait accablé de tous les cotés et qui etait a deux pas de sa fin, auriez pu se lever un beau matin de printemps de son lit, pour tout d'un coup à propos de rien, prendre la décision "d'aller tuer tous les arméniens et faire une belle et complète génocide"? Qui peut penser que cela serait possible? L'Empire Ottoman qui avait vécu jusque là pendant plusieurs siécles en paix avec toutes les ethnies, qui avait accueilli à bras ouvet les juifs chassés d'espagne, qui n' a pas douté à placer les arméniens parmi ses cadres les plus importants, comment et pourquoi aurait-il pu faire un tel acte sans fondements et sans raison?

D'aprés nous, les differents groupes arméniens qui ont vus l'empire Ottoman se dissoudre, ont voulu profiter de cette situation. Ils ont commencé une révolte sanglante et ont massacrés des milliers de turcs dans leurs villages. L'empire Ottoman qu'on croyait peut-ètre en ètat de "coma" a pu néanmoins réagir in extremis pour envoyer une armeé et écraser la révolte.

Et tout cas, les malheureuses scénes sanglantes qui en ont suivis, n'avaient rien à avoir avec un génocide, mais faisaient partis d'une guerre que l'Empire Ottoman qui defendait ces frontières n'avait meme pas entamé. Il n'y avait pas une haine raciale, loin de là, mais une protection par l'Empire Ottoman de sa souverainaté. La guerre déclencheé était fort dommage et terrifiante, comme tout autre guerre, et surement des arméniens innocents qui n'avaient rien à avoir avec cette révolte en ont également soufferts.

Vous venez de lire dans ce petit paragraphe la version Turque de la question à la-quelle je crois. Des historiens mondialement connus comme Justin Mc Carthy ou Bernard Lewis croient également en gros à ce résumé des faits. (Pourtant vous ne lirez jamais leurs articles dans la presse francaise qui se voit condamneé à publier toujours des articles illustrant "le méchant turc fasciste!) Maintenant prétendons que messieurs Lewis et Mc Carthy ont tort aussi bien que moi-mème, du moins c'est ce que vous les intellectuels ou politiciens francais croient; Alors qu'est-ce qu'ils vous reste à faire dans ce-cas? La seule voie normale, c'est de faire discuter d'une manierè civiliseé et avec des documents crédibles tous les points possibles sur ce sujet dramatique, par les historiens de differents pays, dont certains pensent qu'il y a eu genocide, et d'autres qui pensent tout à fait le contraire.

En tout cas quand vous empéchez la réalisation de cette rencontre démocratique, vous empéchez en mème temps un possible et potentiel pact de paix entre les deux nations directement concernés la Turquie et l'Arménie. C'est pourquoi meme beaucoup d'armeniens sont contre ce projet de loi, y compris le grand patriarche de l'eglise armenienne.

C'est également triste de constater que à cause des médias francais qui ont menés depuis de longues années une campagne "d'extermination" en ce qui concerne l'image démocratique de la Turquie, le cas de l'affaire turco-arménien a pu ètre comparé impordonablement avec le genocide commis envers les juifs. En 1995 on m' a ouvert quatres procés parce que j'avais "insulté" certains négationnistes islamistes qui reflusaient de reconnaitre ce crime odieux commis contre l'humanité. Mais soyons honnétes et francs: Comment pourrait-on même penser à faire cette comparaison? Ou sont les décrets, racistes, la montée de force fasciste d'un ètat dictatorial en plein expansion de ses pouvoirs, les preuves de déclarations racistes, ou autres preuves etc etc? C'est une tragi-comédie que l'on ait pu faire croire aux francais que ces deux événements historiques étaient directement comparables.

Aujourd'hui la plupart de vos politiciens peuvent étre tentés de prendre une décision opportuniste sur ce sujet, en pensant à l'échéance des présidentielles qui s'approchent; ainsi ils se trouvent à deux doigts de commettre une crime envers l'humanité en général, et la Turquie plus précisément. C'est vraiment incroyable de voir ça, que comme si on voulait récompenser le groupe terroriste arménien ASALA qui a assasiné trente quatre diplomates Turques entre 1973 et 1984.

D'autres part, vous vous faites croire dans un genre de "folie auto-entretenue" que la Turquie peut éventuellement céder aux chantages politiques de la France ou de l'union Europeénne, dans sa volonté d'entrer en Europe. Tenez le vous dit une fois pour toutes, que ca n'arrivera jamais. Il n'y a aucun turc qui acceptera de mettre en péril son honneur et son respect de soi pour accepter un tel marché avec une offre intolérable. C'est à la fois triste comme contradiction et à la fois teinté d'un léger sourire ironique que nous voyons la France tout comme l'Europe nous forçant à améliorer notre démocratie et surtout notre fameuse loi 301, alors qu'elle se voit le droit d'interdire totalement une discussion sur un sujet aussi fragile et important, en enlevant d'une manière inexplicable le droit de parole à une nation entière: Aucun pays occidental ne peut donner des leçons de democratie à la Turquie, et surtout pas la France, vu qu'elle est capable de discuter ce genre de lois! Nous sommes bien loin de là n'est-ce pas?

Qu'est-ce que vous attendez? Que l'on ramenè à l'ordre du jour vous massacres en Algérie? Que l'on vous demande si vous allez suivre la mème démarche pour condamner les Etats-unis pour leur génocide d'indiens? Vous pensez un peu à quoi ressemblerez le monde si chacun se mettait à faire des réglements de compte sur tout l'histoire avec ses voisins et les autres pays?

Donc, à la lumiere de tous ces rappels et arguments, nous demandons à la France avant tout de se rappeler des principes fondateurs de sa propre République et de ne pas signer un acte irréparable qui bloquerait toute discussion constructive pour surmonter ces graves incidents historiques. S'il vous plait écoutez la raison, la logique et la bonne conscience: Ne tuez pas la démocratie et ne portez pas cette gaffe historique sur le dos de la France. Elle mèrite beaucoup mieux que cela. Ainsi bien que nos relations d'amitié et de respect réciproque.


Bedri Baykam
'ın 10Ekim 2006'da Cumhuriyet Gazetesi'nde yayınlanan "Fransa'ya Açık Mektup" unun Fransızca ve genişletilmiş metni.

FRANSA'YA AÇIK MEKTUPbedri baykam

Bu açık mektup, yalnız bu hafta Fransız Parlamentosu'nda demokrasi tarihinin en iptidai ve en tutarsız kanun tekliflerinden birini imzalayacak olan Fransız vekillerine değil, aynı zamanda Fransız diplomatlarına, halkına, daha doğrusu "Fransa"ya yazıldı…
Bu mektubu, Fransız kültürü almış, okullarında okumuş ve Fransa'da yıllardır sergiler açıp her türlü diyaloğu devam ettirmiş bir Türk sanatçısı olarak yazıyorum. Köklü tarihiniz, demokrasiye aydınlanma çağının sonunda hayat veren 1789 devriminiz, Voltaire, Rousseau, Sartre ve Camus gibi büyük düşünürleriniz biz Türkleri de, tüm dünyadaki insanlar gibi etkiledi. Cumhuriyetimizin kurucusu da büyük devrimini gerçekleştirirken en çok Fransız Devrimi'nden esinlendiğini birçok kereler dile getirdi.
Siz edebiyatınızla, filozoflarınızla, yaratıcılığınızla, geçmişi ve geleceği sorgulayan dinamik bakış açılarınızla dünyaya yön vermeye devam eden bir milletsiniz. İşte bu yüzden, perşembe günü parlamentonuzda oylanacak o akıl almaz ortaçağ kılıklı yasa tasarısı bizleri tahmininizden daha çok üzüyor. Burada emin olun haksız yere suçlanmamız ve aramızdaki ilişkilerin kalıcı büyük zararlara uğramasının ötesinde, asırlardır demokratik alt yapısını hayranlıkla izlediğimiz Fransa'nın kendisini düşürdüğü içler acısı durum açısından hem üzgün, hem de kızgınız. Çünkü bu kötülüğü ve ayıbı ne "demokrasi" kavramına, ne Türk-Fransız ilişkilerine, ne de her şeyden önce "Fransa"ya yapma hakkınız var.
Perşembe günü, bir "leke sürülme" olasılığı olduğunu biliyoruz. Ama bu leke, bizim alnımıza değil, sizin alnınıza sürülecek! Çünkü herhalde bilirsiniz ki, hiç kimse yargılanmadığı ve müdafaa hakkı kullanmadığı bir konudan ceza alamaz. Bu evrensel hukuk ilkelerinin, demokrasinin, mantık ve insan haklarının temel maddesidir. Ama siz, ne yazık ki gözünüz körelmiş ve bunları yok sayabiliyorsunuz. Aynı zamanda diyalektik düşünce sistemlerine de ters düşen bu gülünç tavırlarınızla Asteriks'ten (!) ve Montesquieu'den De Gaulle'e kadar tüm atalarınız alay ederler.
Birazcık düşünün, 1915'de her taraftan sıkıştırılmış ve çökmekte olan Osmanlı İmparatorluğu bir bahar sabahı, "Haydi bugün biraz Ermeni keselim" demiş olabilir mi? Asırlardır tüm etnik gruplarla barış içinde yaşayan, İspanya'dan kovulan Musevilere kucak açan, Ermenileri her görevde en yüksek noktalara çıkaran bir ulus bunu neden yapsın? Bize göre, Osmanlı'nın çökmekte olduğunu gören çeşitli Ermeni gruplar, çeteler kanlı bir isyan başlatarak sayısız vatandaşımızı katletti. Osmanlı, en güçsüz anında can havliyle bunları en sert şekilde bastırdı. Yaşanan bir soykırım değil, kötü, kanlı bir savaştı. Başlatan da Osmanlılar değildi. Kökeninde, bir ulusun topraklarını koruması vardı, ırk düşmanlığı değil…
Diyelim ki, bu yorum size göre yanlış. O zaman bunu medenice büyük ve uzun oturumlarda tartışmak tarihçilerin işidir. Bunu engellediğiniz zaman, zaten tüm potansiyel çıkış yollarını da kapatıyorsunuz. Ne çıkış noktası, ne de kanıtlarıyla "Yahudi Soykırımı"yla hiçbir kıyaslaması olmayan bu talihsiz olayların bu şekilde Fransız kamuoyuna sunulabilmesi büyük bir traji-komedidir. Fransız basını bu konuda tek yanlı bir beyin yıkayıcı görevi yürütmüştür.
Bugün siyasilerinizin çoğu seçim kaygısı ile hareket ederek oportünist bir tavırla tarih ve insanlık suçu işleme arifesindeler. 1975'ten 1980'lere kadar sayısız Türk diplomatını alçakça katleden terör örgütü Asala ödüllendirilmek istenircesine, affedilmez hareketle bir ulusu hem toptan suçluyor, hem de ona siyasi şantaj yapmaya devam ediyorsunuz. Şunu bilin ki biz AB'ye girmek için böyle bir iftiraya teslim olacak millet değiliz. Hiç kimse bu kadar gülünç dayatmalarla bize demokrasi dersi vermeye kalkamaz!
Ne bekliyorsunuz? Sizi utandıracak şekillerde Cezayir katliamını mı gündeme taşıyalım? Amerika'ya da Kızılderili katliamı için aynı dayatmayı yapacak mısınız sorusunu mu soralım? Dünya buna benzer hesaplaşmalarla neye benzerdi hiç düşündünüz mü?
Fransa'yı her şeyden önce kendi temel ilkelerini hatırlamaya davet ediyoruz… Geri dönülmez bir suça imza atmayın.

Volkan Yılmaz tarafından yayınlandı

Volkan Yılmaz #SEO, Digital Marketing, Growth Hacking #wolkanca volkan@volkanyilmaz.com.tr